La mission nationale d'appui à la résorption des bidonvilles

En mars 2014, l’État a confié à Adoma, une mission nationale d’appui à la résorption des bidonvilles. Initialement organisée comme une coordination des différents acteurs intervenants dans les bidonvilles franciliens, la plateforme AIOS est devenue début 2016 un dispositif porté exclusivement par la Direction de l’Hébergement d’Adoma. Ses actions étant par ailleurs pilotées par le sous-préfet, Directeur de projet campements illicites de la préfecture d’Ile-de-France
En mars 2014, l’État a confié à Adoma, une mission nationale d’appui à la résorption des bidonvilles. Initialement organisée comme une coordination des différents acteurs intervenants dans les bidonvilles franciliens, la plateforme AIOS est devenue début 2016 un dispositif porté exclusivement par la Direction de l’Hébergement d’Adoma. Ses actions étant par ailleurs pilotées par le sous-préfet, Directeur de projet campements illicites de la préfecture d’Ile-de-France.
La plateforme AIOS inscrit ses objectifs et ses actions en conformité avec la stratégie régionale mise en place par la Préfecture de Région d’Ile-de-France, avec l’appui de l’Union Européenne.

AIOS c'est quoi ?

La plateforme AIOS a été créée en janvier 2015 sur la base d’une déclinaison francilienne de la Mission nationale d’appui à la Résorption des Bidonvilles (MRB) lancée par Adoma en 2013  à la demande du gouvernement. Il s’agit d’un dispositif expérimental et innovant. Il  permet d’assurer une évaluation globale des situations rencontrées dans les bidonvilles franciliens mais également d’accompagner les personnes volontaires, pendant une période de 18 mois maximum, dans un parcours d’insertion (notamment par l’emploi et la formation professionnelle). Ses interventions visent à favoriser l’accès aux droits de ces personnes, particulièrement vulnérables et en situation de grande précarité, et dans l’idéal les accompagner dans leurs démarches d’autonomie.
La plateforme AIOS est financée grâce aux subventions de la DRIHL IdF, la DRIHL IdF via des crédits DIHAL, Direccte IdF et le FSE.

Les chiffres clés

Depuis son lancement début 2015 et jusqu’au 30 avril 2018, les équipes de la plateforme ont réalisé l’évaluation sociale approfondie de plus de 2 000 familles, soit près de 6 000 personnes (3 586 adultes, 2 339 enfants). Des centaines d’entretiens et d’accompagnements personnalisés ont ainsi été réalisées et 1073 ouvertures de droits formalisées, que cela concerne la domiciliation administrative, la couverture sociale, la scolarisation des enfants ou encore l’accès au logement-hébergement. Par son action, la plateforme AIOS d’Adoma a ainsi permis à 90 personnes et à autant de ménages d’accéder à un emploi pérenne ou à une formation professionnelle adaptée et à 104 familles d’accéder à un logement ou un hébergement.

La suite de la mission

Le 1er juillet 2018, Adoma transférera le portage de ce dispositif à l’association ACINA,
nouvel opérateur retenu par la préfecture d’Ile-de-France dans le cadre de l’appel à projet lancé au 1er trimestre 2018,
Adoma n’ayant pas souhaité maintenir sa candidature au vu des moyens insuffisants alloués à cette action pour les années à venir.


publié le jeudi 6 Août 2015, mis à jour le vendredi 8 Juin 2018
Haut de page